Belfius graphic element

Belfius Private Portfolio

La vision des gestionnaires

Chaque mois, les gestionnaires étudient les évolutions des marchés et vous expliquent volontiers les différentes stratégies appliquées dans les compartiments. Découvrez ci-dessous leur vision sur les tendances observées en avril 2024.

Target Return High

1. Stratégie globale d’allocation d'actifs

1. Notre stratégie reflète de plus en plus l'évolution récente de la zone euro: les surprises économiques sont positives, tandis que la confiance et les flux confirment leur redressement. Les investisseurs sont de retour, dans un contexte de primes de risque attrayantes annonçant un rattrapage des titres jusqu’ici malmenés. Nous renforçons la cyclicité de la stratégie pour tirer partir de la rhétorique des banques centrales sur les baisses de taux à venir.

2. Nos convictions en matière d’investissement sont les suivantes:

  • Nous surpondérons légèrement les actions, les marchés de la zone euro incitant désormais à l’optimisme.
  • Nous recherchons également des opportunités dans des segments délaissés, tels que les petites et moyennes capitalisations.

3. Allocation obligataire:

  • Nous sommes positifs vis-à-vis de la duration européenne et exploitons le portage dans un contexte d’accalmie sur le front de l'inflation.
  • Nous restons exposés à la dette émergente pour bénéficier d'un portage attrayant.
  • Nous conservons une position neutre sur les bons du Trésor américain et recherchons un point d’entrée plus intéressant.
  • Nous sommes redevenus neutres sur le crédit européen investment grade.

4. Nous détenons une position longue sur le yen et sommes exposés à des matières premières telles que l'or, qui fournissent de bonnes couvertures dans un environnement d’aversion au risque.

5. Les investissements alternatifs devraient bien se comporter, car ils s’avèrent relativement décorrélés des actifs traditionnels.

2. Stratégie régionale sur les marchés des actions

Nous surpondérons légèrement les actions, les marchés de la zone euro incitant désormais à l’optimisme.

Nous recherchons également des opportunités dans des segments délaissés, tels que les petites et moyennes capitalisations.

3. Stratégie Obligataire

Nous sommes positifs vis-à-vis de la duration européenne et exploitons le portage dans un contexte d’accalmie sur le front de l'inflation.

Nous restons exposés à la dette émergente pour bénéficier d'un portage attrayant.

Nous conservons une position neutre sur les bons du Trésor américain et recherchons un point d’entrée plus intéressant.

Nous sommes redevenus neutres sur le crédit européen investment grade.

4. Stratégie du portefeuille

En mars, la stratégie d'investissement flexible a pu afficher une performance positive. Cela s'explique à nouveau par la poursuite de la dynamique des marchés d'actions. Les titres à revenu fixe sont restés à la traîne en raison de la révision des prévisions de baisse des taux, qui a entraîné une hausse des rendements. Le crédit d'entreprise a pu atténuer cet effet en partie grâce au resserrement des spreads.

En ce qui concerne la sélection des titres, la dynamique des valeurs technologiques s'est ralentie après une performance très forte au cours des deux premiers mois de l'année. Les biotechnologies sont restées à la traîne de l'ensemble du marché, comme ce fut le cas en février. Nous avons augmenté notre exposition au marché des actions britanniques sur la base de flux de nouvelles positives concernant les salaires et les chiffres de l'inflation, ce qui a conduit la Banque d'Angleterre à faire preuve d'une plus grande prudence. Ce marché des actions est bien exposé aux secteurs cycliques tels que les banques et l'énergie, qui ont été les secteurs les plus performants en mars en Europe (en euros).

En ce qui concerne les titres à revenu fixe, nous avons augmenté la duration du UK Gilt, conformément à notre vision d'une Banque d'Angleterre plus dovish.

5. Commentaire sur la partie action

Nous avons une position légèrement surpondérée. Les récentes surprises en matière de croissance et les réductions de taux à venir pourraient soutenir davantage les marchés.

Nous continuons à soutenir les actions américaines dans le contexte d'une dynamique positive des bénéfices par action.

En Europe, les surprises économiques sont désormais positives, ce qui entraîne une amélioration du sentiment et des flux. Par conséquent, nous faisons passer les actions de la zone euro d'une position négative à une position neutre, en ajoutant quelques petites capitalisations au portefeuille.

La valorisation reste attrayante sur les marchés britanniques, avec un potentiel d'expansion des multiples, mais plusieurs risques persistent, notamment une inflation inconfortablement élevée.

Le Japon est confronté à l'incertitude d'une BoJ moins dovish et à la possibilité d'une monnaie plus forte.

En Chine, l'activité économique a montré quelques signes fragiles de stabilisation, mais l'évolution des prix reste déflationniste.

6. Commentaire sur la partie obligataire

La visibilité s’améliore en 2024, car les incertitudes économiques diminuent aux États-Unis et en Europe – où la crise énergétique a été évitée –, même si elles demeurent élevées en Allemagne. En outre, les banques centrales des pays développés ont reconstitué des marges de manœuvre.

Un contexte idéal caractérisé par des surprises positives en matière de croissance et négatives en matière d'inflation se fait jour en zone euro. Les surprises en matière de croissance sont positives dans toutes les régions, tandis que l’inflation ne surprend à la hausse qu’aux États-Unis.

En Chine, l'activité économique a montré de fragiles signes de stabilisation, tandis que l'évolution des prix reste déflationniste.

Ce texte présente un caractère purement informatif. Aucun droit ne découle de son contenu. Il ne constitue pas une offre d'achat ou de vente d'un ou plusieurs instruments financiers, ni un conseil en investissement ou une recommandation d'investissement, et il ne confirme aucune transaction. Bien que Belfius Banque sélectionne soigneusement les données et sources mentionnées dans cet texte, des erreurs ou omissions ne peuvent a priori pas être exclues. Belfius Banque ne garantit en aucun cas l'exhaustivité des informations contenues dans cet texte et n'assume aucune responsabilité résultant d'une représentation incorrecte ou incomplète de ces informations. Belfius Banque ne peut être tenue responsable de dommages directs ou indirects résultant de l'utilisation de cet texte. Les droits de propriété intellectuelle de Belfius Banque doivent être respectés à tout moment. Le contenu de cet texte ne peut être reproduit sans l'accord écrit préalable de Belfius Banque.

Attention: Les performances passées, les simulations de performances passées et les prévisions de performances futures d'un instrument financier, d'un indice financier ou d'un service d'investissement ne sont pas des indicateurs fiables des performances futures. Les performances brutes peuvent être impactées par des commissions, frais et autres charges. Les performances exprimées dans une autre devise que celle du pays de résidence de l'investisseur subissent les fluctuations du taux de change, ce qui peut avoir un impact positif ou négatif sur les résultats. Si cet texte fait référence à un traitement fiscal particulier, une telle information dépend de la situation individuelle de chaque investisseur et peut faire l'objet de modifications.

Ce texte ne constitue pas de la recherche en investissements telle que définie à l'article 36 (1) du Règlement délégué (UE) 2017/565. Belfius Banque souligne que ces informations n'ont pas été élaborées conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'elle n'est soumise à aucune interdiction prohibant l'exécution de transactions avant la diffusion de la recherche en investissements.