Allemagne: vers une courbe des taux ‘verte’

8 septembre 2020

Frank Maet
Senior Macro Economist @Belfius


Véronique Goossens
Chief Economist @Belfius

Partagez cet article:    

  • La première émission d’une obligation d’État allemande verte a été un succès.
  • En raison de l’importance croissante des investissements durables, l’intérêt pour les obligations vertes a le vent en poupe.
  • Les nouvelles obligations sont liées aux obligations d’État allemandes classiques.

Récemment, l’Allemagne a lancé une primeur. Pour la première fois, les autorités allemandes ont émis des obligations d’État ‘vertes’. Les investisseurs institutionnels ont souscrit massivement à la nouvelle émission d’une durée de 10 ans, en dépit d’un coupon de zéro pour cent. Les 6,5 milliards d’euros collectés seront investis dans des projets ayant un impact positif sur l’environnement et le climat. Le gouvernement de Berlin veut émettre cette année au moins 11 milliards d’euros d’obligations vertes. Le produit servira à assurer la transformation vers une économie bas carbone en investissant dans l’efficacité énergétique et la diminution des émissions de CO2.

La France et les Pays-Bas ont déjà émis des obligations d’État vertes, de même que le trésor belge en 2018 (OLO vertes). La France est la championne du financement public vert et a déjà collecté plus de 15 milliards d’euros cette année. Ces dernières années, l’intérêt pour ces produits a clairement le vent en poupe, parce que plus d’investisseurs veulent investir leur argent de manière durable.

L’Allemagne arrive relativement en retard à la fête des ‘green bonds’. C’est un peu surprenant car l’économie allemande est un des pionniers de l’énergie durable. Berlin entend rattraper son retard en ajoutant une nouveauté au financement de la dette, le concept de ‘twin bonds’. Toute obligation d’État verte sera assortie d’une émission d’obligations d’État classiques de même durée et coupon. Les investisseurs pourront échanger les nouvelles obligations contre des Bunds ordinaires, ce qui favorisera la liquidité du nouvel instrument financier. Les émissions couvriront toutes les durées de deux à trente ans pour finalement obtenir une courbe de taux verte complète.

L’approche innovante des autorités allemandes peut changer la donne du marché des obligations vertes. Compte tenu de leur solvabilité élevée, les Bunds bénéficient d’une excellente réputation et sont une référence sur les marchés des capitaux. En reliant les obligations vertes à la dette publique conventionnelle et en garantissant suffisamment de liquidités, l’Allemagne veut devenir à terme le ‘benchmark’ des obligations d’État vertes. Le marché obligataire vert est encore restreint comparé au marché mondial des obligations d’État, mais il connaît une croissance rapide. Le volume des émissions en 2019 était 20 fois plus élevé qu’en 2014. À la suite de la demande croissante d’investissements durables et des ambitions climatiques, la croissance restera forte au cours des prochaines années. Pour les investisseurs aussi, l’avenir se teint en vert.



Découvrez nos Convictions


Notre dossier sur le Covid-19

Partagez cet article: