À quel point sommes-nous sûrs d’un vaccin Covid-19?

21 août 2020


Véronique Goossens
Chief Economist @Belfius

Partagez cet article:  

Tous les espoirs pour en finir avec la crise du Covid-19 résident dans la découverte d’un vaccin efficace. Selon The Economist, près de 12 milliards de dollars ont jusqu’à présent été investis dans le monde entier dans des vaccins Covid-19 et des achats ont été effectués pour environ 4 milliards de doses. En tant que membre de l’Union européenne, la Belgique compte sur l'équipe de négociations de la Commission européenne, qui a consacré plus de 843 millions de dollars à un vaccin potentiel contre le Covid-19. Les États membres de l’U.E., la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas, ainsi que l’ex-État membre, le Royaume-Uni, ont conclu des accords séparés en dehors de l’U.E. La Chine aussi investit plus de 1,4 milliard de dollars dans un vaccin, mais avec un investissement de 9,3 milliards de dollars, ce sont les États-Unis qui décrochent la palme. La question reste de savoir si cela suffit. Selon des chercheurs norvégiens, le coût total du développement d’un seul vaccin se situe entre 1,2 et 2,3 milliards de dollars. La pandémie actuelle requiert cependant la simultanéité et l’accélération de plusieurs phases de développement du vaccin ainsi que l’extrapolation précoce de la capacité de production. Dans ce cadre, les firmes pharmaceutiques courent de gros risques financiers sans savoir si le candidat vaccin sera sûr et efficace.

Entre-temps, elles ont déjà promis 4 milliards de doses. En théorie, cela suffit pour donner une seule dose à la moitié de la planète, mais la pratique sera tout autre. Certains des vaccins ne réussissent pas les tests et l’offre risque d’être limitée à la suite de pénuries mondiales de seringues et d’ampoules, par exemple.

Une estimation plus réaliste de l’offre mondiale fin 2021 se situe dès lors plutôt à 2 milliards de doses. Sachant que certains vaccins nécessitent deux doses, ce n’est vraiment pas suffisant. Pas non plus pour les pays qui ont acheté plus de deux doses pour chacun de leurs citoyens. L’autre question est de savoir comment ses vaccins seront répartis. En dépit des directives de l’Organisation mondiale de la santé, la crainte d’un "nationalisme vaccinal" subsiste. Au début de la pandémie de Covid-19 aussi, différents pays limitaient les exportations, de sorte que des réserves de désinfectants, moyens de protection et thermomètres avaient été constituées. En outre, les coûts de développement élevés d’un vaccin font encore toujours pâle figure à côté de la perte de production et des 7 billions de dollars de mesures injectées jusqu’à présent pour stimuler l’économie mondiale. Investir dans des vaccins qui n’ont pas encore fait leurs preuves est donc une assurance pour l’avenir. Et vous contractez une assurance avant de savoir ce qui va se passer, pas après.



Découvrez nos Convictions


Notre dossier sur le Covid-19




Sources:

Deng, C. (2020). In Race for Covid-19 Vaccine, China Tries for Coup, The Wall Street Journal, June.

Gouglas, D. et al. (2018). Estimating the cost of vaccine development against epidemic infectious diseases: a cost minimisation study. Lancet Glob Health,Vol. 6(12), pp1386-1396.

Lurie, N. et.al. (2020). Developing Covid-19 Vaccines at Pandemic Speed, The New England Journal of Medicine. Vol.382(21), pp.1969-1973.

Pagliusi, S. et. al. (2020). Emerging Manufacturers Engagements in the COVID-19 Vaccine Research, Development and Supply. Vaccine, Vol 38 (34), pp.5418-5423.

Vleugels, R. & Zachmann, G. (2020). Racing against COVID-19: a vaccines strategy for Europe, Policy Contribution 07/2020, Breugel.

Partagez cet article: