USA : la Fed envisage une politique de taux moins agressive.

3 novembre 2022

Frank Maet
Senior Macro Economist @Belfius


Véronique Goossens
Chief Economist @Belfius

Partagez cet article:  
  • La banque centrale américaine augmente à nouveau son taux directeur de 0,75 pour cent.
  • Le président Powell entrouvre la porte vers un retour à une augmentation de 0,50 pour cent en décembre.

Nous sommes en pleine période de hausses de taux jumbo. La BCE a augmenté son taux de 75 points de base (ou 0,75 pour cent) la semaine dernière et la banque centrale américaine a fait de même hier. De ce fait, le taux directeur américain se retrouve dans une fourchette de 3,75 à 4,00 pour cent. Cela fait la quatrième réunion consécutive qui est marquée par une forte hausse de taux aux USA. Depuis mars dernier, la Federal Reserve a déjà augmenté son taux directeur de 375 points de base, un resserrement monétaire sans précédent depuis les années quatre-vingts.

Cette politique agressive est nécessaire pour faire baisser l’inflation élevée aux USA mais elle ne semble pas réussir jusqu'à présent. En septembre, l’inflation des prix à la consommation s’élevait encore à 8,2 pour cent, un niveau quatre fois plus élevé que l’objectif visé par la Fed. De plus, l’inflation structurelle, qui ne tient pas compte des prix très fluctuants de l’alimentation et de l’énergie, a encore bondi à 6,6 pour cent, son niveau le plus élevé depuis 1982. C’est pourquoi l’intervention de la banque centrale hier n’a pas surpris les marchés financiers. Restait à savoir quels signaux politiques seraient donnés à l’issue de la réunion.

C’est-à-dire, une nouvelle hausse de 0,75 pour cent ou seulement de 0,50 procent s'annonce-t-elle en décembre ?

La déclaration qui a accompagné la décision de la banque centrale concernant le taux hier entrouvre la porte vers une augmentation (éventuellement) moins forte en décembre et par la suite. Avant d'arrêter ses hausses de taux, le chien de garde monétaire reste encore très « vigilant » vis-à-vis des risques d'inflation et veut voir des signaux clairs indiquant que l’inflation évolue vers l’objectif de 2 pour cent. Mais, pour déterminer le rythme des hausses futures, la Fed tiendra compte des augmentations de taux de cette année et de leur impact sur l’activité économique.

C’est une façon détournée de dire que les responsables de la politique monétaire sont conscients du fait qu’un taux trop élevé peut plonger l’économie dans une récession. Certes, le marché du travail continue à tourner à plein régime mais, dans certains secteurs, un refroidissement se fait déjà sentir en raison de la politique de taux stricte. Ainsi, sur le marché immobilier américain, le taux hypothécaire a rapidement grimpé au-delà de 7 pour cent cette année, ce qui entraîne un effondrement des ventes de maisons. La Fed s'accommode provisoirement de l’impact de sa politique de taux sur la croissance économique. La lutte contre l’inflation élevée prévaut et ne se mène pas sans douleur. Mais si les rapports concernant l’inflation sont plus favorables en novembre et décembre et si la croissance salariale se calme suffisamment, la banque centrale augmentera le taux à un rythme plus modéré.

Une politique de taux moins agressive à Washington apporterait un peu de soulagement à Wall Street mais aussi dans les couloirs de la BCE. Les hausses de taux américaines ont entraîné un important affaiblissement de l’euro par rapport au dollar en 2022. Toutes les marchandises que nous importons en Europe et que nous payons en dollars (comme le pétrole) sont devenues plus chères et exacerbent la hausse de l’inflation chez nous. Un ralentissement du rythme des hausses de taux aux USA pourrait ainsi alléger quelque peu l'inflation européenne. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.


Ce document, rédigé et publié par Belfius Banque, donne la vision de Belfius Banque sur les marchés financiers. Il ne contient pas de conseil ou de recommandation d’investissement personnalisé, ni de recherche indépendante en matière d’investissement. N'hésitez pas à contacter votre conseiller financier si vous désirez recevoir des conseils d’investissement personnalisés. Il se fera un plaisir d’examiner avec vous les conséquences éventuelles de cette vision sur votre portefeuille personnel d’investissements. Les chiffres mentionnés reflètent une situation à un moment donné et sont susceptibles d’être modifiés.

Partagez cet article: