Offer

Investir durable et de manière responsable

Aujourd’hui, de plus en plus d’investisseurs souhaitent avoir une idée précise de l’usage qui est fait de leur argent.


Pour connaître l’impact de leurs investissements, ces investisseurs privés, corporate ou institutionnels s’intéressent aux critères non financiers intervenant dans la composition de leur portefeuille, principalement dans le domaine de l’environnement, des questions sociales et de la bonne gouvernance, soit des critères relevant de l’investissement durable, encore appelés «critères ESG».


Les investisseurs d’aujourd’hui désirent que leur portefeuille respecte leurs convictions personnelles en matière de développement durable, leurs valeurs d’entreprise ou leur vision de la société.


L’Union européenne a également voulu améliorer la transparence en matière d’investissement en adoptant, fin 2019, le règlement «Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR)»1 demandant aux acteurs proposant des services financiers au sein de l’Union européenne de publier des informations additionnelles sur la durabilité des produits d’investissements, tant au niveau du produit lui-même qu’au niveau de l’entité gérant, distribuant ou commercialisant ces produits.

Gestion des risques de durabilité au sein des entités du groupe Belfius

Le groupe Belfius a progressivement mis en place, ces dernières années, les organes de gouvernance permettant une meilleure gestion des risques de durabilité.


Le mandat du groupe en matière d’épargne est de gérer efficacement les avoirs de nos clients sur le long terme. L’investir de manière responsable est intrinsèquement lié à la réalisation de cette mission et est en ligne avec les décisions prises dans le courant de l’année 2020 par le Conseil d’Administration du Groupe.


Deux décisions fortes en matière d’investissements sont en effet à retenir:

  • 10 engagements concrets pour la période 2020-2025, dont l’ambition, à terme, de proposer uniquement des produits d’investissements «durables» aux clients.
  • Le Conseil s’est également positionné en mai 2020 sur une liste de secteurs d’activités controversées. Portant le nom de TAP («Transition Acceleration Policy»), cette politique transversale et applicable à toutes les activités du groupe vise, à la fois, à exclure certaines activités (production de tabac ou d’armement par exemple) et à supporter des initiatives de transition (secteur énergétique par exemple). Elle sera mise en œuvre progressivement au sein des portefeuilles. Tous les produits et portefeuilles seront analysés selon cette politique d’ici le 31/12/2022. Elle sera donc également mise en œuvre dans les mêmes délais par Candriam, notre partenaire de gestion privilégié et par BlackRock ou encore JP Morgan AM, nos partenaires de gestion externes.

Au niveau pratique, l’organisation interne se fait au sein d’un comité ESG regroupant des représentants des métiers bancaires, d’assurance ou de la gestion d’actifs, ainsi que le département RISK. Ce comité pilotera la mise en œuvre concrète des décisions prises par le Conseil d’Administration en matière de durabilité.

1. Quels sont les risques en termes de durabilité?


Le risque de durabilité fait référence à tout événement ou condition environnementale, sociale ou de gouvernance qui pourrait affecter la performance et/ou la réputation des émetteurs du portefeuille. Les risques de durabilité peuvent être divisés en trois catégories:

  • Environnementale: des évènements environnementaux peuvent créer des risques physiques pour les entreprises du portefeuille. Ces évènements pourraient, par exemple, découler des conséquences du changement climatique, de la perte de biodiversité, du changement de la chimie des océans, etc.
  • Sociale: renvoie aux facteurs de risque liés au capital humain, à la chaîne d’approvisionnement et à la façon dont les entreprises gèrent leur impact sur la société. Les questions relatives à l’égalité des genres, aux politiques de rémunération, à la santé et la sécurité et aux risques associés aux conditions de travail en général, et les risques de violation des droits humains ou des droits du travail relèvent et de la dimension sociale.
  • De gouvernance: ces aspects sont liés aux structures de gouvernance, telles que l’indépendance du conseil d’administration, les structures de gestion, les relations avec les travailleurs, la rémunération, le respect des obligations fiscales. Les risques liés à la gouvernance ont, comme point commun, qu’ils proviennent d’un défaut de surveillance de l’entreprise et/ou de l’absence d’incitant, poussant la direction de l’entreprise à faire respecter des normes élevées en matière de gouvernance.

Le risque de durabilité peut être spécifique à l’émetteur, en fonction de ses activités et ses pratiques, mais il peut aussi être dû à des facteurs externes. Si un évènement imprévu survient chez un émetteur spécifique tel qu'une grève du personnel, ou plus généralement une catastrophe environnementale, cet évènement peut avoir un impact négatif sur la performance du portefeuille. En adaptant leurs activités et/ou politiques au risque de durabilité, les émetteurs sont moins exposés.

2. Comment le groupe Belfius intègre-t-il les risques de durabilité?


Processus décisionnel en matière d’investissement


Belfius souhaite être un acteur actif de la transition vers une économie et une société belge durables. C’est dans ce cadre, qu’en 2020, Belfius est devenue signataire de plusieurs principes directeurs en matière de durabilité, tels que le Pacte Mondial des Nations Unies et Les Principes des Nations unies pour une banque responsable. Les ambitions de la banque se traduisent notamment sous la forme de 10 engagements pris par la banque comme la neutralité carbone, la création de fonds thématiques liés à des enjeux de sociétés (dont une partie des frais de gestion sont reversés à des projets ayant un objectif sociétal) et le développement d’une offre de fonds exclusivement durables. En parallèle, Belfius travaille à la mise en place d’une politique de restrictions sectorielles pour des secteurs d’activité considérés comme non durables et controversés.


Conseil en investissement


C’est en associant ses clients à sa politique en matière de durabilité que Belfius parviendra à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés et à accélérer la transition durable. C’est pourquoi Belfius veut encourager ses clients à investir durablement et qu’elle intégrera prochainement les critères de durabilité dans ses conseils en investissement. En mettant l’accent sur les produits d’investissements les plus vertueux dans le domaine environnemental, social et de gouvernance Belfius ambitionne d’être le moteur d’une économie plus durable.

3. Comment Belfius Investment Partners gère-t-il les risques de durabilité?


Afin de gérer l’exposition au risque, les mesures de réduction de risque suivantes peuvent être prises:

  • exclusion d’activités ou d’émetteurs controversés
  • exclusion d’émetteurs sur la base de critères durables
  • intégration des risques de durabilité dans la sélection des émetteurs ou le poids des émetteurs dans le portefeuille
  • engagement et saine gestion des émetteurs

Le cas échéant, ces mesures d’atténuation sont décrites dans la section du prospectus consacrée à la politique d’investissement et/ou dans la fiche d’information de chaque compartiment.

4. Comment Belfius Investment Partners fixe-t-il le score de risque de durabilité de ses fonds?


Le risque de durabilité pour chaque fonds est mesuré sur une échelle de 1 à 3 - 1 étant le risque de durabilité le plus faible et 3 le plus élevé.


Risque de durabilité de niveau 1: Fonds avec un objectif d’investissement durable (fonds correspondant à l’article 9)


Il s’agit de fonds qui visent à avoir des impacts positifs à long terme. Leur objectif d’investissement durable peut être lié au changement climatique, à des thématiques spécifiques, à des matières sociales, et/ou à un objectif global durable qui intègre plusieurs impacts durables.


Pour atteindre leur objectif d’investissement durable, des objectifs spécifiques sont définis au niveau de ces fonds en fonction des particularités de la stratégie et de la classe d'actifs, par exemple:

  • des objectifs en matière d’émissions de carbone,
  • des objectifs de note globale de durabilité à atteindre, d’indicateurs de durabilité spécifiques à un pays, pertinents pour l’ensemble des émetteurs souverains concernés
  • et/ou d’autres types d’objectifs.

Risque de durabilité de niveau 2: Fonds qui promeuvent, entre autres caractéristiques, des caractéristiques environnementales et/ ou sociales (fonds correspondant à l’article 8)


Ces fonds intègrent dans leur gestion des aspects environnementaux et/ou sociaux et des aspects liés à la Gouvernance (ESG).


A titre d’exemple, les facteurs ESG ci-dessous peuvent être pris en compte dans l’analyse, la sélection et l’allocation des investissements:

  • l’évaluation des relations des entreprises avec leurs parties prenantes (clients, fournisseurs, employés...),
  • l’exposition ou l’impact des entreprises sur les grands thèmes liés à la durabilité tels que le changement climatique, la gestion des ressources et des déchets, le bien-être, la santé et la qualité de vie, les évolutions démographiques, etc.
  • l’évaluation des émetteurs souverains sur des dimensions essentielles de durabilité comme le capital humain, le capital naturel...
  • etc.

Cette analyse de facteurs ESG pourra, par exemple, se traduire dans une échelle ou grille d’évaluation ESG. Chaque compartiment se verra alors attribuer un score dans le cadre de cette échelle d’évaluation. Chaque gestionnaire de fonds peut définir sa propre méthodologie de notation: il n'y a pas de méthodologie uniforme.


Risque de durabilité de niveau 3: Fonds qui ne prennent pas particulièrement en compte des critères durables (fonds correspondant à l’article 6)


Il s’agit de fonds qui n’ont pas d’objectif d’investissement durable et qui ne promeuvent pas de caractéristiques environnementales et/ou sociales. Ils peuvent toutefois tenir compte des risques ESG.

5. Approche globale


Aujourd'hui, il n’existe pas encore d’approche générique pour investir de manière durable ou pour créer des produits d’investissement durables, même si différentes initiatives sont en cours. Tout comme le risque de durabilité est spécifique à chaque émetteur (non seulement par rapport à ses activités et pratiques, mais aussi en raison de facteurs externes), il est également spécifique à chaque gestionnaire de fonds et à chaque fonds. L'approche potentiellement très diversifiée sur différents fonds dépend de plusieurs facteurs:

  • la focalisation spécifique sur les actifs du fonds (telle que son éventuelle orientation sectorielle, son orientation régionale ou son profil de risque).
  • le large éventail de méthodologies dont disposent les gestionnaires de fonds pour atténuer les risques de durabilité avec la possibilité de couvrir une fourchette différente dans le rapport entre l'orientation financière et l'impact ESG.
  • le manque actuel d’uniformité concernant les données ESG laissant un large éventail d’interprétations aux gestionnaires de fonds.

Ces éléments sont à la base de notre philosophie selon laquelle le suivi des risques sera un processus évolutif avec une approche initiale dans laquelle les processus du Gestionnaire d'investissement seront challengés sur la pertinence des mesures prises pour atténuer les risques de durabilité fonds par fonds. En tant que telle, la gestion des risques ne fournira pas de directives détaillées sur la manière de réduire le risque ESG, mais examinera avec les gestionnaires d'investissement si des mesures suffisantes sont prises pour réduire le risque de durabilité. Il s'agit d'un processus en évolution, et une approche uniforme basée sur des KPI sera développée à l’avenir.

6. Méthodologies pour atténuer les risques ESG


Les Investment Managers qui gèrent des fonds pour Belfius Investment Partners peuvent utiliser un large éventail de techniques d'atténuation du risque de durabilité. Par exemple (liste non exhaustive):

  • Screening négatif / exclusion
  • Screening positif / meilleur de sa catégorie
  • Screening basé sur les normes
  • Intégration esg
  • Investissement sur le thème de la durabilité
  • Investissement a impact societal
  • Engagement d'entreprise et action des actionnaires

7. Surveillance du risque de durabilité


La méthodologie de suivi du risque de durabilité est différente pour les fonds de fonds gérés par Belfius Investment Partners et pour les fonds dont la gestion des investissements est déléguée à d’autres gestionnaires de portefeuille.

Pour estimer si le risque de durabilité est réduit pour un fonds de fonds Belfius Investment Partners, il sera vérifié si suffisamment de fonds sous-jacents répondent aux critères de durabilité définis pour le fonds de fonds lui-même. Cela fait partie à la fois du processus de sélection des fonds et du suivi quotidien du fonds de fonds.


Pour les fonds délégués, les différentes méthodologies utilisées pour réduire le risque de durabilité seront documentées et un contrôle de délégation sera nécessaire pour vérifier si des méthodologies ESG qui réduisent le risque de durabilité sont en place chez les différents partenaires externalisés. Un certain nombre de vérifications peuvent être ajoutées pour assurer la cohérence entre les deux, mais cela reste discrétionnaire. La partie importante est le contrôle de délégation.