Après un début impressionnant, la fête boursière chinoise de fin avril semblait terminée. Toutefois, il est prématuré de réduire vos achats d’actions chinoises et asiatiques. Transférer une partie de vos bénéfices dans un fonds largement diversifié des marchés émergents est une bonne idée.

Après la baisse quasi continue des actions chinoises en 2018, ces dernières ont connu un véritable "rebond" au premier trimestre 2019. Le soutien de la banque centrale, un cessez-le-feu temporaire dans le différend commercial avec les États-Unis et diverses mesures de soutien du gouvernement chinois ont rendu les investisseurs optimistes. Malgré ces signaux de reprise de l'économie chinoise, l'optimisme s'est inversé en avril. Un sentiment appuyé par l'augmentation des tarifs d'importation de Trump sur les produits chinois.


Graphique: MSCI China vs MSCI World au cours des cinq dernières années (en EUR)

Un léger repli


Cependant, à notre avis, il ne s'agit que d'un ralentissement temporaire. Bien que le différend commercial continue de peser sur la confiance des investisseurs, l'impact sur l'économie chinoise sera limité. Par exemple, l'impact positif des mesures de soutien de la Chine ne se fera sentir que plus tard cette année, et le gouvernement compensera les nouvelles tensions commerciales par des mesures de relance encore plus importantes. Nous prévoyons donc que la reprise de la croissance chinoise se poursuivra.


N’oublions pas les autres pays émergents


La bonne performance des actions chinoises en ce début d'année est certainement un stimulant pour les investisseurs en croissance. Les actions chinoises ou asiatiques méritent une place dans votre portefeuille, mais nous restons prudents. Il ne serait pas préjudiciable de sauvegarder une partie des bénéfices accumulés et d'opter pour un fonds de pays émergents largement diversifié qui inclut d'autres pays émergents comme l'Amérique latine et l'Europe centrale et orientale en plus de la Chine.


Après tout, ces pays émergents bénéficient également de la reprise de la croissance chinoise. Ainsi, la Chine est un marché important pour leurs matières premières. En raison du conflit commercial avec les États-Unis, la Chine a, par exemple, également augmenté ses importations de soja brésilien et les États-Unis ont acheté davantage de produits dans le reste de l'Asie. Malgré un certain nombre de risques, nous pensons que les pays émergents disposent de suffisamment d'actifs pour nous convaincre de leur potentiel à long terme: prix attractif, potentiel de croissance élevé et tout indique qu’ils rattrapent leur retard.



 
 

Vous souhaitez investir dans les pays émergents?


Lancez-vous et bénéficiez de 10% de réduction sur les frais d'entrée des fonds en ligne (excepté les achats liés à Flex Invest Plan)