Épargne-pension via un fonds

De quoi s'agit-il?

Il s'agit d'un fonds qui investit en actions et en obligations. Il vous permet de bénéficier, en principe, d'une réduction d'impôt sur vos versements.


Qui peut souscrire?

Tout contribuable de 18 à 65 ans peut commencer une épargne-pension. Le nombre d'années de travail n'a ici aucune influence.


Quid du rendement et de la protection du capital?

Nos fonds d'épargne-pension investissent majoritairement en actions et en obligations. Celles-ci déterminent le rendement. Ce rendement n'est pas fixe. Il peut parfois fluctuer. L'épargne-pension dans un fonds porte sur le long terme, pas le court terme. Quelques mois plus faibles voire une année moins bonne ne doivent pas directement être considérés comme dramatiques.


Puis-je en sortir quand je veux?

Vous investissez dans un fonds d'épargne-pension pour minimum 10 ans et souvent même pour 20, 30 ou 40 ans. À votre 60e anniversaire, un impôt final favorable unique de 8% est retenu. Vous pouvez éventuellement prélever votre argent plus tôt. En cas de retrait avant 60 ans, vous payez 33% d'impôt parce que vous quittez le fonds prématurément.


Quid de la fiscalité?

Depuis l'année de revenus 2018, le système de l'épargne-pension a changé. Vous avez désormais le choix entre:

  • la formule «standard» de 980 euros avec, en principe, un avantage fiscal de 30% (ou 294 euros à majorer de 0 à 9% de taxes communales) ou
  • la nouvelle formule de 1.260 euros avec, en principe, un avantage fiscal de 25% (ou 315 euros à majorer de 0 à 9% de taxes communales). Vous devez renouveler cette formule chaque année.


Comment verser?

Vous pouvez opter pour:

  • l'ordre permanent classique dont vous fixez vous-même le montant
  • un ordre permanent modulable fiscalement dont le montant est adapté automatiquement en cas de modification du montant maximum déductible fiscalement
  • un versement libre dont vous déterminez vous-même la fréquence et le montant (jusqu'au montant annuel maximum)