Après avoir été durement touchée par la pandémie de Covid-19 et par l’effondrement du cours du pétrole en mars, la couronne norvégienne (NOK) retrouve des couleurs sur les marchés des changes. À plus long terme, les obligations en NOK restent un élément de diversification intéressant pour votre portefeuille d’investissement.

Marché restreint


Le 19 mars 2020, la devise chutait de 7% par rapport à l’euro en un seul jour, ce qui constitue un mouvement sans précédent. Lorsque la panique s’empare des marchés financiers, la liquidité est très importante pour les grands investisseurs. Et c’est là le problème pour la couronne norvégienne: étant donné qu’il s’agit d’un marché plutôt restreint, la monnaie s’effondre rapidement faute d’acheteurs. La banque centrale norvégienne a pu ramener un peu de calme les jours suivants en mettant en garde qu’elle pourrait réaliser des interventions qui consisteraient à acheter des couronnes norvégiennes et à vendre des devises étrangères. Et même si ces interventions sur les marchés des changes ne sont généralement pas très fructueuses, elles parviennent néanmoins à ralentir la baisse.


Retour de l'appétit pour le risque et redressement du cours du petrole


Les investisseurs ont rapidement retrouvé leur appétit pour le risque. La confiance en une reprise en V de l’économie mondiale a permis non seulement aux marchés boursiers, mais aussi au cours du pétrole de sortir de la crise. Bonne nouvelle pour la couronne norvégienne: par rapport à son niveau le plus bas, la devise a augmenté de 22% face à l’euro. La liquidité restreinte peut donc avoir des effets dans les deux sens.



Des bases solides


L’assise économique de la Norvège reste solide. Le pays peut se prévaloir d’une notation AAA incontestée, soit la plus haute note de qualité auprès des agences internationales de notation de crédit1. Les finances publiques sont saines2, et le pays a créé un fonds souverain d’une valeur de marché supérieure à 10 milliards NOK3. Le fonds détient en portefeuille des obligations, des actions de plus de 9.000 entreprises du monde entier et des biens immobiliers.

La Norvège dispose donc de ressources en suffisance pour soutenir l’économie pendant cette crise. Au deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB)4 s’est contracté de 5,1%. Il s’agit du plus dur revers depuis le début des statistiques trimestrielles en 1978, bien que moins sévère que dans de nombreux autres pays européens. La Suède voisine, par exemple, a connu une baisse de 8,3%, la Belgique de 12,1% et le Royaume-Uni de 8,3%. L’économie britannique a même reculé de 20,4%.


Investir en NOK


Notre offre mensuelle vous propose régulièrement des émissions en couronne norvégienne. En Norvège, le taux d’intérêt est positif pour toutes les maturités à partir de 1 an. Le taux d’intérêt sur les obligations d’État à 5 ans oscille autour de 0,35% et celui des obligations d’État à 10 ans autour de 0,7%. Le taux des obligations d’État belges est négatif pour toutes les échéances jusqu’à 10 ans inclus. Il en résulte un écart de taux d’environ 1% en faveur des obligations norvégiennes. En tant qu’investisseur, il convient donc de se demander si ce rendement supplémentaire compense suffisamment le risque additionnel de change. Compte tenu de la solidité des bases norvégiennes, nous continuons à croire en cette monnaie, et les obligations norvégiennes peuvent représenter 5 à 10% maximum d’un portefeuille obligataire bien diversifié.




1 Vous désirez en savoir plus sur la notion de « rating »: surfez ici
2 Ratio dette publique/PIB de 40,6% et excédent budgétaire de 6,4% du PIB – déc. 2019 – source: www.tradingeconomics.com
3 Les Norvégiens peuvent suivre la valeur du fonds en ligne sur le site www.nbim.no/no/
4 Le produit intérieur brut (PIB) est la valeur totale de tous les biens et services finaux produits dans un pays au cours d'une période donnée (généralement un an). Vous pouvez consulter les PIB de chaque pays via www.tradingeconomics.com


Vous souhaitez investir en couronne norvégienne?


Découvrez nos nouvelles obligations


Ce document, rédigé et publié par Belfius Banque, donne la vision de Belfius Banque sur les marchés financiers. Il ne contient pas de conseil en investissement personnalisé, pas de recommandation d’investissement, ni de recherche indépendante en matière d’investissement. Si vous êtes à la recherche de conseils en investissement personnalisés, vous pouvez vous adresser à votre conseiller financier qui se fera un plaisir d’examiner avec vous les effets éventuels de cette vision sur votre portefeuille d’investissements personnel. Les chiffres mentionnés sont des instantanés et sont susceptibles d’évoluer.