Octobre représente traditionnellement le mois international de la lutte contre le cancer du sein. Il ne s’agit là malheureusement que de l’un des 200 types de cancers qui nous touchent. Saviez-vous que cette maladie frappe 187 millions de personnes dans le monde chaque année et constitue la première cause de décès chez les hommes et la deuxième chez les femmes? L’Europe est particulièrement concernée, puisque le cancer y représente 23% des maladies diagnostiquées et 20% des décès.

Les défis de la lutte contre le cancer


Les premières chimiothérapies remontent aux années 1940. Ce traitement élimine les cellules cancéreuses, où qu’elles se trouvent dans l’organisme, soit en les détruisant directement, soit en empêchant leur multiplication. Au début, on administrait des doses massives de radiation sans grande précision, de sorte que toutes les cellules du corps étaient détruites sans distinction (tant les cellules saines que les cancéreuses). Cela donnait parfois de bons résultats, mais affaiblissait considérablement le système immunitaire du patient.


Puis, des traitements plus ciblés ont été mis au point.

  • 2006: les premières thérapies ciblées au moyen de médicaments anticancéreux s’attaquent à un récepteur ou à un mécanisme spécifique de la tumeur et ont moins d’effets secondaires que la chimiothérapie traditionnelle.
  • 2011: l’immuno-oncologie permet au corps de s’armer lui-même contre le cancer.
  • 2017: la thérapie cellulaire tente de guérir un organe ou un organisme en y insérant des cellules – obtenues généralement à partir de cellules souches – qui viennent remplacer ou compléter les cellules faibles.

Il reste pourtant de nombreux défis à relever:

  • mieux diagnostiquer grâce à un dépistage précoce
  • personnaliser et adapter la thérapie à chaque patient
  • développer de nouvelles technologies en radiothérapie et en chirurgie pour détruire les cellules cancéreuses avec une plus grande précision
  • poursuivre le développement de l’immuno-oncologie, une nouvelle approche thérapeutique plus efficace et moins risquée qui permet de lutter contre le cancer en rétablissant le système immunitaire.

Vous aussi, en tant qu’investisseur, vous pouvez faire vivre l’espoir…


Le secteur soins de santé, et plus particulièrement l’oncologie, a déjà égalé et même dépassé le niveau boursier avant la correction boursière de février 2020, preuve qu’ils ont le vent en poupe. De plus, ils offrent de belles perspectives à long terme et sont moins volatils.

On doit chaque progrès clinique à une ou plusieurs entreprises innovantes qui assument le risque de développement... et en tirent ensuite profit. Dans la lutte contre le cancer du sein, par exemple, la société japonaise Daiichi-Sankyo a développé un anticorps lié à des substances chimiothérapeutiques qui n’attaque que des cellules cancéreuses spécifiques, évitant ainsi les effets secondaires habituels du traitement. Il réduit donc la toxicité du traitement, mais pas son efficacité.

Candriam, notre partenaire en gestion d’actifs, a acquis une véritable expertise en matière d’investissements dans le domaine de la santé, grâce à son accès à de nombreuses bases de données médicales et à la précieuse contribution des analystes scientifiques de l’équipe de gestion. Chaque entreprise médicale dans laquelle Candriam investit est non seulement passée au crible des filtres de la finance, de la gouvernance et de la durabilité (critères ESG: critères environnementaux, sociaux et de gouvernance), mais aussi des analyses médicales qui doivent être comprises et mises en perspective.

...et soutenir une bonne cause!


L’utilité d’investir dans la santé ne fait aucun doute, car cela favorise les innovations médicales et stimule la recherche.

Parmi les fonds qui investissent dans les soins de santé, le fonds oncologie offre une valeur ajoutée sociale. Candriam et Belfius s’engagent à verser 10% des frais de gestion à la Fondation contre le cancer, qui a récolté de ce fait plus de 150.000 euros en 2019. Grâce à vos investissements!

En d’autres termes, en tant qu’investisseur, vous bénéficiez de belles perspectives de rendement tout en soutenant une cause qui vous tient à cœur.


Intéressé(e)?


N’hésitez plus et investissez via votre app Belfius Mobile. Si vous souhaitez des informations complémentaires, n’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller financier. Il se fera un plaisir de vous aider.

Et regardez ces vidéos si vous souhaitez connaitre l’avis:


des gestionnaires de fonds



de la Fondation contre le cancer



Ou des experts pharmaceutiques et des chercheurs.


Plus d'infos?


Vous trouverez d’autres chiffres sur le site www.belfius.be/sante.


Ce document, rédigé et publié par Belfius Banque, donne la vision de Belfius Banque sur les marchés financiers. Il ne contient pas de conseil en investissement personnalisé, pas de recommandation d’investissement, ni de recherche indépendante en matière d’investissement. Si vous êtes à la recherche de conseils en investissement personnalisés, vous pouvez vous adresser à votre conseiller financier qui se fera un plaisir d’examiner avec vous les effets éventuels de cette vision sur votre portefeuille d’investissements personnel. Les chiffres mentionnés sont des instantanés et sont susceptibles d’évoluer.