La crise sanitaire que nous traversons a mis en lumière quelques éléments qui pourraient s’avérer utiles dans la lutte contre le réchauffement climatique. Petit tour d’horizon.

Au plus fort de la pandémie en Chine - au moment où le confinement était total - a circulé l’information sur le niveau de pollution au-dessus de certaines grandes villes, dont Pékin. On a vu, images satellites à l’appui, que les nuages noirs permanents au-dessus de la capitale avaient disparu. Idem en Italie, où on a vu les poissons revenir en masse dans les canaux vénitiens. Depuis lors, avec le redémarrage économique en Chine, les nuages noirs ont malheureusement fait leur retour.


Quelles leçons climatiques tirer de cette crise sanitaire?


Tout d’abord, et c’est heureusement le cas en Europe, la transformation de nos économies s’accompagnera d’une réorientation vers des processus «bas-carbone». Le plan de relance européen tient en effet compte de ce paramètre. Ce plan à 750 milliards d’euros vise notamment à soutenir les secteurs et à réorienter nos modes de production. Ce plan est, de ce fait, un bon complément au Green Deal européen.

La crise sanitaire a également montré notre trop grande dépendance à un seul et unique fournisseur (principalement la Chine). Quand celui-ci est à l’arrêt, c’est toute la chaîne qui s’en trouve affectée.

De plus, la prise de conscience face aux enjeux environnementaux et climatiques s’est considérablement renforcée pendant le confinement. Par exemple, la consommation plus durable et plus locale a fortement augmenté durant cette période.

Et en tant qu’investisseur?


Les investissements durables ont également «profité» de la crise du Covid-19. Des rendements plus performants couplés avec la prise de conscience des urgences environnementales ont rendu ceux-ci très attractifs, et en particulier les investissements liés au climat.

Pour davantage d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à en parler à votre conseiller en investissement ou à consulter l’édition «Vos investissements» d’octobre dernier.

De son côté, Candriam, notre partenaire de gestion d’actifs, qui est reconnu au niveau international comme un des pionniers et leader de la gestion ESG (Environnement – Social – Gouvernance), a développé une méthodologie de sélection de titres spécifique en matière de lutte contre le changement climatique, en tenant compte de critères ESG, de critères financiers et de critères climatiques. Dont voici quelques exemples de sociétés :

  • Trex Company, Inc. (1) est un important fabricant américain de terrasses, de garde-corps et d'autres articles d'extérieur en bois de remplacement fabriqués à partir de matériaux recyclés. Cette entreprise innovante est le plus grand fabricant mondial de terrasses et de balustrades en bois alternatif. Le bois de récupération utilisé est en effet normalement destiné à finir dans une décharge et trouve ainsi une nouvelle vie dans les planchers composites haute performance Trex. En utilisant de la sciure de récupération, Trex n'a jamais besoin de couper un seul arbre pour fabriquer ses produits. Pas un seul. Le plancher Trex dont la longueur moyenne est d’un mètre carré contient 2.800 sacs plastiques recyclés! Cela fait d’eux l’un des plus importants contributeurs au recyclage des sacs plastiques aux États-Unis.
  • Ørsted (1) est une des principales entreprises du secteur énergétique au Danemark. D'abord exclusivement producteur d'énergie fossile charbon/pétrole, majoritairement détenu par l'État danois, le groupe a évolué vers les énergies renouvelables, abandonnant en 2018 les énergies fossiles et visant un investissement supplémentaire de 26 milliards d'euros en 7 ans (2018 à 2025) dans les énergies renouvelables. Ørsted a également ouvert le plus grand parc éolien offshore du monde en Angleterre.

Vous désirez investir dans des fonds privilégiant des entreprises actives pour le climat?


Surfez sur belfius.be/climat


Envie d’en savoir plus?


Contactez votre conseiller en investissements! Il se fera un plaisir de vous aider.


Ce document, rédigé et publié par Belfius Banque, donne la vision de Belfius Banque sur les marchés financiers. Il ne contient pas de conseil en investissement personnalisé, pas de recommandation d’investissement, ni de recherche indépendante en matière d’investissement. Si vous êtes à la recherche de conseils en investissement personnalisés, vous pouvez vous adresser à votre conseiller financier qui se fera un plaisir d’examiner avec vous les effets éventuels de cette vision sur votre portefeuille d’investissements personnel. Les chiffres mentionnés sont des instantanés et sont susceptibles d’évoluer.

  1. Ces sociétés sont citées à titre d’illustration et ne sont pas des conseils d’achat