La crise du Covid-19 a malheureusement affecté le fonctionnement des entreprises. Il en résulte que bon nombre d’entre elles devront revoir leurs bénéfices à la baisse. Comme ceux-ci servent de base de calcul des dividendes, certaines entreprises ne verseront sans doute pas de revenu à leurs actionnaires en 2020.

Si les bénéfices sont un élément important pour déterminer le montant des dividendes, d’autres éléments sont à prendre en considération. Dans l’environnement actuel, les incertitudes sont grandes, et les entreprises sont amenées à faire preuve de prudence. L’absence de versement d’un dividende est dès lors compréhensible si le but est de ne pas diminuer encore plus la trésorerie ou le capital de l’entreprise, et donc sa solvabilité. C’est la pérennité même de l’entreprise qui est en jeu.


Qu’en est-il des fonds d’actions à distribution?


Les fonds d’actions à distribution distribuent généralement un coupon annuel. Mais comme un certain nombre d’entreprises ont annoncé qu’elle réduiraient leur dividende ou même le supprimeraient, cela aura un effet sur le paiement des coupons des fonds de distribution. En effet, en règle générale, les gestionnaires de fonds d’actions à distribution décident de distribuer un coupon sur la base de l’année comptable antérieure. En d’autres termes, pour un fonds d’actions dont l’année comptable se termine le 31 décembre, les coupons distribués en 2020 (généralement au mois de mai) se baseront sur ceux perçus en 2019. Dans ce cas, la suppression des dividendes en 2020 par une entreprise faisant partie du fonds n’aura un impact que sur ceux versés en 2021. Toutefois, si l’exercice comptable du fonds se termine le 30 juin, le non-versement d’un dividende avant cette date aura déjà un impact sur le versement du coupon de l’année en cours (généralement vers le mois de septembre).

Comme nous le constatons, la prédiction des dividendes futurs versés par des fonds d’actions est un exercice périlleux et dépendra de l’évolution de la situation relative au Covid-19. Chaque fonds sera plus ou moins impacté en fonction de sa politique d’investissement et de la distribution des dividendes des actions. La sensibilité aux secteurs et aux régions sont également deux critères importants. A titre d’exemple, la Banque Centrale Européenne recommande aux banques de renoncer à verser des dividendes. Cette mesure leur permettrait de soutenir l’activité économique réelle, car la rétention de dividende soutient les ratios de solvabilité. À l’opposé, les entreprises de secteurs plus défensifs tels que la santé, devraient être moins touchées par la crise du Covid-19.


Astuce

Le coupon de votre fonds d’actions (type distribution) ne vous satisfait plus? N’hésitez pas à revendre une partie des parts de votre fonds afin de compenser le manque de revenu. Vous ne paierez ni précompte mobilier (celui-ci n’est dû que sur les dividendes), ni taxe sur les opérations boursières (pas de T.O.B. pour les parts à distribution).