Ces dernières semaines, le secteur des soins de santé et plus particulièrement le secteur de la biotechnologie ont été sous le feu des projecteurs, suite notamment à l’épidémie mondiale du coronavirus. Parmi les multiples initiatives pour contrer le fléau, on retiendra entre autres la construction d’un hôpital chinois en à peine 10 jours et le rôle de plusieurs laboratoires internationaux (dont plusieurs belges) qui travaillent à la recherche d’un traitement.

L’occasion était idéale pour faire le point sur le secteur des biotechnologies avec Rudi Van Den Eynde, responsable de la gestion thématique en actions chez Candriam, notre partenaire de gestion.


«D'une manière générale, nous estimons que les soins de santé et la biotechnologie restent structurellement positifs à long terme. Le secteur dépend davantage de la capacité d'innovation que des variables macroéconomiques. C'est pourquoi il s’agit d’une diversification intéressante au sein d'un portefeuille, pour ceux qui se concentrent sur le long terme. Nous sommes donc optimistes, sauf lorsque les valorisations deviennent incontrôlables, ce qui n'est pas du tout le cas aujourd'hui. En 2020, il y aura bien une certaine effervescence du secteur en raison des discussions sur les prix aux États-Unis, mais ce n’est pas une raison de s’inquiéter».


Sélection des titres


Rudi Van Den Eynde nous explique comment est effectuée l’analyse spécifique du secteur des biotechnologies.


«Le lieu d'implantation d’une entreprise ne nous importe pas, car nous examinons l'ensemble des entreprises de biotechnologie cotées en Bourse. Nous conservons 200 et 250 noms potentiellement intéressants, que nous analysons en profondeur. Les données cliniques sont les plus importantes pour nous. Nous les examinons en fonction du tableau clinique, de la concurrence et de la qualité du management. Nous rencontrons de nombreux dirigeants lors d’entretiens ou de conférences. Ce qui nous distingue, c'est que nous avons accès à un réseau international de médecins spécialistes avec lesquels nous pouvons vérifier nos prévisions. Cela a un prix, mais aussi une valeur. Mon équipe qui travaille sur la biotechnologie et les soins de santé se compose de trois docteurs en sciences et de moi-même. Notre capacité de recherche est donc élevée.»

Servaas Michielssens fait partie de cette équipe d’analystes. Il est titulaire d'une maîtrise en sciences et d'un doctorat en chimie. L’expert commente pour nous les évolutions du secteur des soins de santé.


«Plusieurs secteurs des soins de santé ont fait des progrès significatifs, notamment le secteur de l’oncologie. Le régulateur américain, la Food and Drug Administration (FDA), a approuvé 12 nouveaux médicaments contre le cancer en 2019. Mais la FDA ne s'est pas contentée de mieux respecter les délais de la procédure d'approbation. L'agence est allée au-delà en approuvant plus tôt que prévu plusieurs médicaments répondant à d'importants besoins médicaux jusqu'alors non comblés. 2018 a été une année record pour l'approbation de 59 nouveaux médicaments. 2019 s'inscrit dans la même tendance avec 58 approbations, dont 25% pour le traitement du cancer. Nous constatons également des progrès avec d'autres régulateurs. En Chine, par exemple, suite à la réforme du système de santé en 2016, le nombre de médicaments approuvés a explosé, passant de 6 nouveautés en 2016 à 54 en 2018. Une évolution d'autant plus importante que la Chine est aujourd'hui le deuxième marché pharmaceutique du monde. Et en 2019, le gouvernement chinois a publié un plan de lutte contre le cancer. À l’avenir, comme partout ailleurs dans le monde, l'oncologie occupera une place très importante.


Les progrès du secteur de la santé sont souvent le fruit d'un écosystème de recherche scientifique fondamentale menée dans les universités puis transformée par les entreprises en applications concrètes qui améliorent la vie des patients. Fidèles à notre tradition, nous nous efforcerons d'identifier les acteurs et les médicaments qui font la différence pour le patient, puis de rétribuer les investisseurs qui rendent le progrès possible en soutenant les bonnes entreprises.»


Envie de savoir plus?


Prenez contact avec votre conseiller financier ou cliquez ici!


Ce document est un document promotionnel, établi et distribué par Belfius Banque. Il ne comporte aucun conseil en investissement et ne peut être considéré comme tel. Ce document n'est pas établi conformément aux dispositions relatives à la promotion de la recherche indépendante en investissement et n'est pas soumis à l'interdiction de faire du commerce avant la diffusion de la recherche en investissement.