Nous vivons en moyenne plus longtemps et en meilleure santé, c’est un fait et c’est tant mieux. Et si nous pouvions en profiter pour concrétiser des projets qui nous tiennent à coeur, ce serait encore mieux!


1


L'espérance de vie est de 90 ans pour les hommes nés en 2019 et de 91,5 ans pour les femmes. Elle devrait continuer à augmenter jusqu'en 2060. À ce moment-là, la proportion de personnes de plus de 65 ans passera de 18% à 25%. Cette tendance démographique représente des enjeux importants, dont financiers, auxquels nous semblons insuffisamment préparés. En effet, bon nombre de Belges ne savent pas exactement de quoi leur retraite sera faite.


La pension légale est malheureusement insuffisante pour garder un niveau de vie similaire. Certains ont la chance de pouvoir compléter cette pension grâce à une assurance groupe ou un fonds de pension (d’ailleurs souvent surestimés). 1,6 millions2 de Belges se tournent aussi par exemple vers l’épargne-pension. Cependant, ces alternatives ne sont toujours pas suffisantes pour combler cet écart.

À combien s’élève cet écart?


Des études3 montrent que la pension légale moyenne représente 62% du salaire de fin de carrière. Si l'on ajoute à cela l'épargne-pension fiscale et les plans de retraite de l'employeur, ce pourcentage peut atteindre 79%. Le Belge doit donc combler, en moyenne, un écart de 21% s'il veut conserver le même montant que le salaire auquel il est habitué, après sa pension.


4


Il est donc nécessaire de créer une épargne complémentaire. Mais à combien devrait s’élever votre effort mensuel? Cela dépend de la façon dont vous économisez.

Dans l’article qui suit, vous découvrirez quelques exemples concrets.

Article suivant


1Source: Bureau Fédéral du Plan 2016 et 2018
2 Source: Febelfin
3 Mercer, 2018
4 2e pilier de pension: la pension complémentaire constituée par l'employeur; 3e pilier de pension: l'épargne-pension individuelle