Bien choisir son comptable

Votre 'professionnel du chiffre' doit non seulement partager certaines affinités avec vous, mais il doit surtout disposer des compétences requises pour accompagner votre entreprise.

Vous recherchez un comptable ou un reviseur d'entreprise ?

  • Comptable

    Vous pouvez lui confier

    • la gestion des comptes annuels, l'administration des factures entrantes et sortantes, la déclaration trimestrielle de la TVA...
    • les tâches administratives
    • votre déclaration d'impôt
  • Réviseur d'entreprise

    Sa mission dépasse les obligations comptables et juridiques. Sa valeur ajoutée : être proche de vous, à votre écoute, vous prodiguer des conseils, tant pour votre société, qu’à vous-même en tant que dirigeant.

    Conseil à l'entreprise

    Cela peut consister :

    • à maximiser la fiscalité de la société ;
    • en l’assistance permanente dans la gestion courante de votre entreprise ;
    • dans la mise en place des procédures d’organisation et de contrôle ;
    • dans la détermination du prix de revient de vos produits et services ;
    • dans la mise en place d’outils de gestion adaptés à votre activité ;
    • dans l’établissement de tableaux de bord ;
    • dans l’assistance auprès des tiers (organismes sociaux, fiscaux et des établissements bancaires) ou en cas de contrôle fiscal.

    Conseil au dirigeant

    Cela peut consister :

    • à optimiser vos revenues (rémunération/dividendes) ;
    • à bien choisir votre statut ;
    • à vous aider dans l'établissement de vos déclarations fiscales (IR et ISF)

Dans quelle mesure le conseiller financier vous laisse-t-il une bonne impression ?


  • Allez-vous pouvoir construire une relation de confiance ? Un entretien une fois par trimestre est un minimum, surtout si vous attendez de lui des conseils financiers .
  • Le temps qu’il vous fait gagner : quel est son temps de réaction à vos questions ?
  • Mesurez sa serviabilité : si dès votre première question, il vous répond dans un long soupir… ou si vous ne comprenez rien à ses explications ou encore, s’il coupe court en vous disant qu’« il n’est pas nécessaire de connaître ces détails… ».
  • La lettre de mission, le contrat et la facturation sont-ils clairs et sans ambiguïté ?
  • Ses tarifs et la qualité de son service sont-ils conformes au marché ?

A-t-il les compétences requises ? Quelques indices...